BAR-RESTAURANT-TRAITEUR à reprendre Thiers et arrondissement Puy-de-Dôme

Cette offre d’entreprise à reprendre n’est plus d’actualité

BAR-RESTAURANT-TRAITEUR Thiers et arrondissement

Référence :
637H5182
Activité :
BAR-RESTAURANT-TRAITEUR
Secteur :
Thiers et arrondissement
Département :
Puy-de-Dôme
Région :
Auvergne
Secteur d'activité :
Hôtel, bar, restaurant, tourisme

 

DIAGNOSTIC REALISE - Vds fonds situé dans sous-préfecture de Thiers. L'établissement comprend une salle de restaurant de 50 couverts, un bar de 20 places, une terrasse de 30 couverts, une cuisine. Véhicule traiteur, containers isothermes, matériel de réception, restauration traditionnelle. Appartement de fonction, état neuf comprenant une cuisine américaine, un salon, 4 chambres, un bureau, et une SDB/WC. CA 90.000€. Prix fonds 30.000€, loyer 5000 €/an.

 

GALERIE PHOTOS
INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES

Fièrement campée sur un éperon rocheux, face à la chaîne des Puys, Thiers surprend le visiteur par son architecture médiévale. Au détour d’une ruelle, les maisons à colombages, à encorbellements ou bien encore à tourelles se dévoilent… tout comme ses airs de Toscane au soleil couchant.

Place Chastel, le Jacquemart, plante le décor et égrène les heures. Cette horloge, surmontée d’un forgeron automate frappant sur une enclume, décline l’identité de la ville : la coutellerie. Depuis 6 siècles ce savoir-faire ne cesse d’évoluer. La Confrérie du Couteau de Tié a d’ailleurs lancé, en 1994, un modèle élégant et racé « le Thiers » sans cesse réinterprété. Pour asseoir la réputation de la ville, le Musée de la Coutellerie expose une étonnante collection de couteaux du XVè siècle à nos jours et propose des ateliers de démonstration et de fabrication.

Thiers est, depuis plusieurs siècles, le plus grand centre français de production coutelière.

De l’atelier à l’usine, il n’y a qu’un pas, c’est celui que vous propose le circuit découverte « la Vallée des Usines ». Jadis emprunté par les couteliers Thiernois, ce sentier vous mènera à l’Usine du May le long de la rivière Durolle. Au cœur de cette « Maison de l’Aventure Industrielle » l’interactivité est de mise. Ce site propose de découvrir l’évolution de l’architecture industrielle et la multitude de produits industriels fabriqués actuellement dans la région.

Thiers, tout en saluant son histoire, est donc résolument tournée vers l’innovation et la création comme en témoigne une nouvelle fois le Centre d’art contemporain « le Creux de l’Enfer », voisin de l’Usine du May. Ce lieu, au programme d’expositions audacieux, présente des artistes de renommée internationale.

Ville industrieuse, innovante mais aussi ville nature avec ses nombreux sentiers de randonnées et l’Orangerie. Dans un parc arboré, cette maison dédiée à l’environnement décline les milieux des plus arides au plus luxuriants.